L’autosuggestion

Autosuggestion esprit-sage

L’autosuggestion est une pratique visant à modifier son être, corps, esprit ou caractère, en s’adressant directement au subconscient. On a l’habitude de dire que la partie consciente de esprit, celle avec laquelle l’individu réfléchi est le cerveau, alors que la partie inconsciente, mais bien active, a pour siège le cervelet. Contrôler le conscient semble facile, mais quasi inefficace si l’on a pas appris à maîtriser l’inconscient.

I) Du subconscient 

Polarité oblige, tout élément de la nature, de l’Univers, possède son contraire. S’il est positif, l’élément trouvera quelque part son négatif, et vice-versa. La conscience, en tout qu’élément de l’univers, a donc un contraire, celui est alors le subconscient. Le conscient est la partie de l’esprit nous permettant de penser, raisonner, sentir, vouloir, et le subconscient fait appelle à ce que l’on appelle les impulsions, les ressentis souvent s’opposant à la volonté de l’esprit. La plupart des défauts empêchant les individus d’avancer dans leur vie viennent du subconscient, par exemple, l’individu ayant un projet de vie important ne le réalisera pas car son subconscient lui rappelle sans cesse son manque de confiance, ou sa peur. Le subconscient est un ennemi, mais un ennemi que l’on peut « tromper » en notre faveur, car comme tout ce qui est, lui-même à une polarité positive que l’on peut apprendre à maîtriser.

Une personne assidue et désireuse de progresser dans sa vie doit alors apprendre à maîtriser ce subconscient afin d’être freiner le moins possible, mais plutôt être accélérer en ne gardant que son action positive.

II) De la maîtrise du subconscient

bart-simpson-repetition esprit-sage (2)

Supprimer la notion de temps et d’espace

Afin de s’exprimer le subconscient à besoin des deux notions de temps et d’espace qui sont deux principes fondamentaux auxquels tout vœu doit se soumettre pour être transposer du monde des causes au monde des effets (monde physique). Puisque que le subconscient est le contraire du conscient, et donc par ce fait son ennemi, et que celui ci agît dans le monde matériel par les biais du temps et de l’espace, supprimer ces deux notions empêcheront son action négative. Par exemple, l’individu dit : « je vais arrêter de fumer demain (ou autre moment lié au futur) », l’inconscient dispose alors de 24 heures pour contredire le conscient en créant des entraves directes ou indirectes à la volonté d’arrêter de fumer. Il faudra alors une volonté bien plus forte que la moyenne pour réussir à contrer ces entraves. En ôtant les notions de temps et d’espaces, le subconscient ne pourra alors agir que positivement et la conscient pourra alors s’y soumettre de son plein gré.

Formuler une injonction positive au présent 

Afin d’effacer cette notion du temps, l’individu doit formuler ses vœux, souhaits ou désirs au temps du présent, comme si ses désirs étaient déjà réalité. Pour ce qui est de l’espace il suffit de ne pas mettre de limite matérielle au désir, par exemple, quelqu’un voulant perdre du poids ne dira pas « je suis en train de perdre 10kg » mais simplement « je suis en train de perdre du poids ». L’injonction ne doit pas être négative non plus, le monde des causes ne comprenant pas le négatif, seulement les actions exprimées, par exemple si l’on dit : « je ne veux plus être malade », l’esprit comprendra toujours « être malade ». Dans ce cas il s’agît de transformer la phrase en disant « je suis en bonne santé » ou encore « je vais de mieux en mieux ». Les meilleurs moments pour exprimer ses volontés sont avant de dormir, c’est-à-dire juste avant la période où l’inconscient est la plus actif, et au levé lorsque que le subconscient est encore un peu en fonction.

Il ne faut pas oublié que le conscient et le subconscient d’un individu ne peut agir que sur l’individu, il s’agira dans l’autosuggestion de formuler des souhaits ayant attraits à des caractéristiques de son corps mental, physique ou psychique, mais pas pour gagner à la loterie ou autre. (Il ne s’agit pas de loi d’attraction ici mais de maitrise de soi)

Un exercice simple d’autosuggestion :

Avant le couché, ou dès le réveil :

  • Trouver un ou plusieurs des caractères que l’on veut changer sur soi
  • Formuler une phrase simple, courte mais explicite, au présent et au positif
  • Se répéter cette phrase 30 fois de sa tête
  • Le faire chaque jour tant que le caractère n’a pas été modifié comme l’on a voulu

 

Publicités


Catégories :Développement personel, L'auto-suggestion, Pratiques

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :